OFFRES SPÉCIALES ACTUALITÉS
Toutes les offres
  • Réveillon gastronomique à...

    Un réveillon dans un hôtel 5 étoiles et restaurant gastronomique étoilé Michelin

    En savoir plus
  • La Maison Roederer à ...

    La prestigieuse maison de champagne Roederer s’est associée à Clarance afin de proposer une soirée exclusive ! 

    En savoir plus
Toute l'actualité
Menu
Réservez ici

Quelques mots sur
Yukiko FUKUSHIMA

Yukiko FUKUSHIMA naît en 1967 à Kobe au Japon.

Très tôt, ses parents décèlent sa passion pour la musique et le clavier, et lui font suivre dès l’âge de trois ans des cours d’orgue puis de piano qui lui permet de mieux exprimer sa virtuosité et sa forte sensibilité.

De 18 ans à 22 ans, Yukiko parfait sa formation pianistique à l’Université de Musique de Shimane et  c’est particulièrement avec Haruko Nabeshima et Shigemi Yoshina qu’elle obtiendra de nombreux prix de piano et participera à des concours prestigieux.

Elle compose également pendant ces quatre années d'études sa propre musique et réalise des arrangements d’œuvres du répertoire.

Le terrible tremblement de terre de Kobe en 1995 change profondément sa vision et sa philosophie de vie. Elle  devient photographe indépendante, parcourt le monde et se nourrit de ses rencontres.

A l’âge de 39 ans, sa préférence ira vers Paris, ville dans laquelle elle noue des contacts dans les milieux artistiques, ce qui lui permet de mener ses projets sous différentes formes ; danse, musique, peinture, photographie, films, art floral. Un CD de sa composition, d’inspiration japonaise, basé sur les éléments de la nature est édité en 2010.

Son mariage en 2009 l’emmène à Lille, et la naissance de son fils est un nouveau tournant dans sa vie d’artiste, l’obligeant à mettre en veille ses différents projets.

De ces expériences diverses, elle aime à dire : « la vie est le voyage qui me forme jusqu’à la mort, les gens que je rencontre sont précieux comme un trésor de la vie».

Pourtant, à travers ce parcours sinueux, le piano reste toujours présent, plusieurs heures par jour, non seulement par passion mais également par besoin.

Aujourd’hui Yukiko se consacre complètement à sa pratique, portée plutôt vers les œuvres du grand répertoire classique et envisage une carrière de virtuose qui représente l’aboutissement de toutes ses années de construction. « La pluie du temps ne s’arrête pas » dit-elle.

Comme l’affirmaient jadis ses professeurs japonais, son talent, sa sensibilité et son désir de partage avec son public sont les atouts qu’elle possède assurément pour mener à bien son projet.