OFFRES SPÉCIALES ACTUALITÉS
Toutes les offres
  • Réveillon gastronomique à...

    Un réveillon dans un hôtel 5 étoiles et restaurant gastronomique étoilé Michelin

    En savoir plus
  • Bière à Lille

    Clarance a le plaisir de participer au BAL d'Automne qui se tiendra du 05 au 11 novembre dans la Métropole lilloise. 

    En savoir plus
Toute l'actualité
Menu
Réservez votre chambre
Réservez votre table

Quelques mots sur
AURELIE VERMESSE

La patronne de l’Hôtel Clarance, c’est elle : Aurélie Vermesse, 51 ans, lilloise de naissance et de cœur, maman de trois jeunes adultes, tous investis dans le projet. Au départ, rien ne poussait cette femme à l’énergie débordante à se lancer dans l’hôtellerie. Aurélie Vermesse a derrière elle une carrière professionnelle dans la grande distribution puis dans l'industrie de la peinture, en tant que directrice générale de Mäder Colors.

En 2011, lors d’un séjour dans un Relais & Château près de Reims, « illuminée » par la beauté des lieux, elle ressent l’envie presque immédiate d’acquérir un hôtel particulier dans le Vieux-Lille pour y créer un boutique-hôtel restaurant. Aussitôt dit, aussitôt fait. Après un MBA Hôtellerie à l’Essec, elle lance son projet en 2013. En août 2014, elle devient propriétaire de ce magnifique hôtel particulier érigé en 1736 par le Comte et la Comtesse d’Hespel, rue de la Barre. Un mois plus tard, les travaux sont lancés.

Séduite par la magnificence des lieux, restés en l’état (parquets, boiseries, cheminées…), par son architecture élégante, par son jardin et sa vue imprenable sur le clocher de l’Eglise Sainte-Catherine, Aurélie Vermesse lui a redonné une seconde vie.

L’Hôtel Clarance est un lieu à part dont l’essence fait écho aux mots de Charles Baudelaire, dont s’est inspiré Aurélie Vermesse : « Là, tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté ». Un endroit hors du commun, où chaque client sera accueilli par la patronne elle-même, qui tient à insuffler à la maison la chaleur, la générosité et la convivialité des gens du Nord. Cet esprit Ch’ti qui lui ressemble tant !